Présentation

slider_presentation

REGARDER LE FILM

.

Historique

Fondée en 1952, la Coopérative d’habitation « La Cigale » compte 273 appartements répartis entre deux immeubles situés à Genève, à l’angle des rues de Vermont et du Vidollet.

57 ans après sa construction, une rénovation complète des façades des deux bâtiments de la Coopérative ainsi que le remplacement de leur chaufferie est envisagée.

Dans ce contexte, la régie Brolliet en charge de la gestion de la Coopérative depuis sa création en 1952 ainsi que ses partenaires soumettent alors une proposition de rénovation durable aux sociétaires des immeubles de « La Cigale ». L’objectif est clair et ambitieux : réduire de près de 70% les besoins en chaleur des bâtiments grâce à une amélioration énergétique et à la diminution de la dépendance aux énergies fossiles visant ainsi une certification Minergie-P.

Le projet ayant été accepté à l’unanimité par les sociétaires de la Coopérative, la régie Brolliet assume le rôle de pilote et conseiller privilégié de cette opération et met en place une structure de professionnels regroupant le bureau d’architecture François Baud et Thomas Früh, BG Ingénieurs Conseils SA, Signa-Terre SA, les services industriels de Genève (SIG) ainsi que l’UBS chargée du financement et de la recherche de fonds.


projet_afterbefore

La Cigale avant rénovation

La Cigale après rénovation

Projet

Tout a été mis en œuvre pour que l’important chantier de rénovation engendre des nuisances réduites au maximum de manière à préserver la qualité de vie des sociétaires de « La Cigale ». Dans cette perspective, ceux-ci n’ont duré qu’un an, de 2013 à 2014, et des échafaudages mobiles ont été utilisés et déplacés au fur et à mesure de de la pose d’éléments préfabriqués et de loggias. Le recours à cette solution innovante a permis de réaliser tous les travaux de rénovation directement de l’extérieur des bâtiments permettant ainsi à tous les habitants de rester chez eux durant toute la période des travaux.

Afin d’atteindre les objectifs énergétiques fixés, La Coopérative a retenu un concept de chauffage tout à fait novateur conçu par la société Energie Solaire SA où le système de production d’eau chaude et de chauffage combine une pompe à chaleur, un accumulateur de glace et une toiture solaire thermique de 1’700 m². Il favorise les apports solaires à basse température et arrive ainsi à couvrir, par l’énergie solaire, plus de 80% des besoins en chaleur des immeubles rénovés. Les pompes à chaleur fonctionnent avec l’électricité « Vitale Vert » des SIG, qui permet aux immeubles de « La Cigale » d’être fournis à hauteur de 97% en énergies renouvelables. Finalement, une petite production de gaz est conservée afin de fournir un appoint de chauffage lors de conditions climatiques exceptionnelles, garantissant ainsi la qualité de vie des locataires.

Par ailleurs, l’effort s’est également porté sur l’aspect des loyers qui a constitué un élément important de la réflexion menée autour de ce projet afin de respecter la philosophie de fonctionnement de la Coopérative. Ainsi, un plan financier a été mis en œuvre par la régie Brolliet afin de limiter autant que possible les répercussions des travaux réalisés sur les sociétaires et maintenir les loyers au-dessous du marché, soit -50% environ.

De par sa taille, le projet de rénovation de « La Cigale » certifié Minergie-P est un cas unique en Suisse. Et les travaux réalisés ont eu un impact considérable, puisqu’ils représentent 98% de la surface Minergie-P des transformations du canton de Genève !

Bien qu’une telle rénovation ait un coût, devisé à 18.5 Mio CHF, l’obtention du label Minergie-P sur des volumes si conséquents fait de ce projet une première en Suisse. Par ailleurs, le partenariat actif entre les différents acteurs en présence et les sociétaires de « La Cigale », l’ensemble des solutions sociales, écologiques, financières mobilisées font de la rénovation de « La Cigale » une expérience pilote tout à fait reproductible en Suisse.