Technique

slider

Afin de répondre aux objectifs généraux, le travail s’est principalement porté sur les axes suivants :

  • Enveloppe du bâtiment
  • Production de chaleur
  • Récupération de chaleur par la ventilation
  • Comptage de la consommation énergétique
  • Processus de mise en œuvre en site habité
La facade du bâtiment

L’enveloppe du bâtiment

L’enveloppe du bâtiment qui sépare les zones chauffées des zones non chauffées a été pensée pour être durable, énergétiquement efficace et esthétique.

Une isolation conséquente en façade, en toiture et au rez-de-chaussée, ainsi que le remplacement des fenêtres et porte fenêtres, assurent une excellente isolation du bâtiment et un confort sensiblement accru.

La création de loggias, dont la principale motivation est l’élimination des ponts thermiques des dalles des balcons, crée une zone tampon qui favorise les gains solaires passifs.

Il est apparu essentiel de développer des modes constructifs permettant de travailler en site occupé en minimisant les nuisances et en préservant au mieux le confort des occupants.

Dans ce but, le projet de rénovation a mis en œuvre des éléments préfabriqués en usine, ce qui a considérablement réduit le temps de montage sur le chantier.


Le chauffage

La production de chaleur et d’eau chaude sanitaire est assurée prioritairement par l’énergie solaire et les échanges avec l’air ambiant.

Le système est composé de pompes à chaleur combinées avec environ 1700 m² de capteurs solaires thermiques non vitrés et un accumulateur d’eau glacée permettant l’utilisation de la chaleur latente liée au changement de phase (eau/glace).

Installation de ventilation double-flux avec échangeur de chaleur performant dans chaque allée.

Pulsion dans les pièces de vie par un nouveau réseau de gaines intégré à la nouvelle enveloppe et reprise d’air assurée par le réseau existant depuis les locaux sanitaires.

La récupération de chaleur est fondamentale dans des immeubles atteignant ce niveau de performance, le renouvellement de l’air consommant la majeure partie du besoin de chauffage. . Le déroulement des travaux a été suivi de près par les SIG afin de garantir l’adéquation entre le concept énergétique et la réalisation de l’ouvrage.

Pour assurer l’optimisation continue du système, un comptage et un suivi des consommations a été mis en place et sera également exploité par l’Université de Genève dans le cadre d’une étude financée par l’OFEN.

Un écran est placé dans chaque immeuble indiquant la consommation de l’allée et de l’ensemble, les différents intervenants pouvant bénéficier d’un contrôle à distance sur tout type d’écrans.

Le chauffage 01Le chauffage 02

La facade du bâtiment 02

Les aspects financiers

Coût des travaux: CHF 19’900’000.-

Subventions estimées: CHF 2’000’000.-

Il a, dès le départ, été décidé de limiter les hausses de loyer pour respecter les principes et l’éthique de la coopérative.

La pérennité est assurée tout en conservant un prix à la pièce inférieur d’environ 50% au prix du marché.

L’augmentation effective est inférieure à CHF 50.- la pièce par mois grâce à la compensation avec les baisses de charges.

Une fois le bâtiment rénové, les résultats dépendront également de la capacité des habitants à intégrer quelques changements d’habitudes.

À cet effet, l’effort a porté sur la vulgarisation du concept et des explications sur la vie pratique dans ces « nouveaux logements ». Ceci s’est traduit par :

  • La mise en place d’une permanence pour répondre aux questions
  • La création de schémas ludiques
  • La création d’un code de « bon usage »
  • La mise en place d’écrans multimédias dans les halls d’immeubles